Bien écrire les lettres de l’alphabet et les chiffres

Présentation

À l’école, les enfants vont découvrir l’écrit et les différents types d’écritures de la langue française : les lettres minuscules et capitales d’imprimerie et les lettres cursives.

Il est indispensable de proposer un alphabet de référence complet affiché dans la classe à hauteur visible et lisible par les élèves, dans ces trois écritures. Cela leur servira de modèle pour reconnaître les lettres et aussi pour apprendre à les former et les écrire par eux-mêmes. Ils s’en serviront aussi plus tard pour mémoriser l’ordre des lettres de l’alphabet.

alphabet screenshot

Explication

L’écriture en capitales romaines

Souvent dès la première année à l’école maternelle, les enfants essaient d’écrire leur prénom en lettres capitales. Si ce type d’écriture n’est pas à enseigner systématiquement, il est cependant important d’aider les élèves à réguler leurs tracés lorsqu’ils se sentent plus à l’aise avec le tracé de la capitale.

Pour l’écriture en capitales, il n’est pas nécessaire d’imposer un ductus particulier, le plus important est que les lettres soient reconnaissables. Au contraire, pour l’écriture en cursive, le ductus doit être respecté afin de faciliter non seulement le tracé de la forme des lettres mais aussi les ligatures entre elles.

Les lettres cursives

Les lettres cursives sont classifiées par forme : les lettres comprenant un rond (a, c, d, g, o, q), les lettres comportant des boucles dirigées ver le haut (b, f, h, k, l) ou vers le bas (f, g, j, y, z).

Le cas de la lettre « e » : faut-il la tracer comme une boucle dans un seul mouvement ou bien arrêter le geste après le trait d’attaque pour tracer ensuite la boucle comme une lettre de type script ?

le cas du e

Il est précisé dans les Instructions Officielles que le choix du ductus pour cette lettre est à débattre entre enseignants. Cependant les conditions qui permettent de faciliter les ligatures de cette lettre avec la lettre précédente peuvent être un critère permettant de départager les différentes positions.

Les lettres comportant des ponts (m, n) : faut-il tracer les ponts (arceaux ou arcs) d’un seul mouvement ou en deux ou trois gestes avec levé de crayon ? les lettres à « pointe » (i, u et partiellement le j et le t) et les lettres à gestes combinés (r, z, x et s).

La lettre « r » est un peu complexe à tracer, il faut une bonne coordination motrice pour amorcer la descente en deux mouvements (horizontal puis vertical) après le point de retour qui suit l’attaque. Ce point de retour n’est pas une boucle, comme on le pense souvent, mais un épaississement dû au retour du crayon. Le point de retour se place légèrement au-dessus de la ligne supérieure de l’interligne.

La lettre « x » se trace comme deux arcs accolés en un seul ou deux mouvements, avec changement de sens de rotation, horaire puis anti horaire. Attention de ne pas tracer un s collé à un c !

Les ligatures

Les attaches entre les lettres, les ligatures, sont de loin ce qui représente la plus grande difficulté pour les élèves. Les déformations sont nombreuses, en particulier pour les ligatures des lettres à terminaison « haute » (lettres b, v, w). La forme de la lettre, les traits d’attaque et traits de sortie, sont autant d’obstacles pour les élèves qui doivent enchaîner les lettres pour former un mot.

Les initiales

L’écriture des initiales en majuscule cursive (ou capitale ornée) n’est pas à imposer en maternelle. L’écriture de ces lettres en capitales romaines ou capitales d’imprimerie est suffisante à ce niveau de scolarité. Les majuscules cursives seront exigibles seulement en CE1, il est donc inutile d’en imposer le tracé.

les initiales
L’écriture chiffrée

écriture chiffrée

L’écriture chiffrée des nombres focalise moins l’attention que l’écriture des mots mais tient cependant une place aussi importante puisque quotidiennement sollicitée dès la moyenne section pour écrire la date, le nombre d’élèves présents et absents, etc.

On constate souvent des inversions dans le tracé de quelques chiffres, principalement le 3, le 5 et parfois le 2. L’observation montre que ces trois chiffres nécessitent un mouvement de rotation vers la droite, c’est-à-dire, l’inverse des lettres rondes, ce qui peut sans doute expliquer cette inversion. Ceci conforte l’idée qu’il est nécessaire d’exercer les élèves à tracer des ronds aussi bien vers la gauche (sens de rotation des lettres rondes) que vers la droite, mouvement nécessaire pour écrire le 2, 3, 5, mais aussi quelques lettres en capitales (B, D, P, R).

Ainsi, le ductus des chiffres mérite une vigilance accrue lors de leur enseignement. La plupart sont tracés d’un seul mouvement, sauf le 4, 5, 7. Il ne faut pas oublier de présenter aux élèves de grande section les deux façons de rencontrer le tracé des nombres quatre et sept tels qu’on les trouve sur la plupart des polices d’ordinateurs et tels qu’on les trace à l’école : 4 et 4   et    7 et 7.

Pour cet enseignement de l’écriture cursive et chiffrée, on peut se référer au document d’accompagnement en ligne : Modèles d’écriture scolaire. Polices de caractères cursives. juin 2013.

Source (contenu et images) : Ressources maternelle – Graphisme et écriture.
L’écriture à l’école maternelle. La forme des lettres. Nouveaux Programmes septembre 2015.

Les documents

☆ Alphabet référent logo pdf ☆ Alphabet version Montessori logo pdf
Publicités

2 commentaires sur “Bien écrire les lettres de l’alphabet et les chiffres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s